Vers l’autre rive

J’ignore quel est le titre exact du film en japonais. En anglais c’est « Journey to the shore – Voyage vers le rivage » (on ne traverse rien). En français c’est devenu « Vers l’autre rive », probablement pour enfoncer le clou qu’il s’agit  d’une histoire de morts ou de fantômes et de vivants, comme le soulignent les deux visuels choisis pour les affiches américaine et française. Pourtant, il s’agit d’une variation sur un  thème universel et vieux comme le monde :  une histoire d’amour qui perdure au-delà de la mort.  Le film de Kurosawa est parfaitement maîtrisé, tout en retenue, subtil, sophistiqué, épuré et élégant comme de la fine porcelaine traditionnelle japonaise. Son parfum dure longtemps après que l’on a quitté la salle.Journey_to_the_Shore-p1120x160-Journey-20_04-HD-768x1024034313

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield Anti-Spam