« Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous et que ça finisse. »

Honoré Daumier (1834)

Selon le prochain numéro de « La Pintade entravée », un hebdomadaire qui n’en est pas à ses premières révélations et dont on sait combien les sources quoique souvent ténébreuses sont sérieuses, Antilope Spinner – la sœur cadette de Penelope Frissons, figurerait dans les archives du célèbre cabinet d’avocat panaméen Micmack Fedugra comme actionnaire principale de la Société de bienfaisance Forthright & Trustworthy au capital de 20 millions de dollars dont la gérante n’est autre qu’ Angélique de la Vertucelle , l’épouse et associée en affaires de Guy Lapoche de Monbénard.

On se souviendra que Penelope Tissons, outre sa dévotion discrète, perpétuelle et sans limite, à la carrière de son époux, exerça moyennant espèces fort sonnantes et très bûchantes une activité de scribe de premier rang dans une des filiales littéraires du groupe G.L.M., la Revue des Deux Boules . Rappelons que François Frissons après avoir été ministre de la rectitude fut le conseil en stratégie de son ami personnel Guy Lapoche de Monbénard  auquel il remit de la mano à la palucha peu de temps après, le titre convoité de Grand Chevalier du Cordon de l’Ordre de la Probité et du Mérite National.

Pressé de répondre par les célèbres journalistes investigateurs en profondeur du grand journal du soir et source de référence « L’Univers », Fabrice Lemec et Gérard Navet, le candidat néo-républicain à la présidence de l’Hexagone a déclaré : « Je n’ai rien à dire, ce ne sont que de méprisables affabulations allégatoires sexistes et mensongères insinuées par une presse rance aussi abjecte que répugnante qui fait le jeu de Marinette La Poule, je ne m’abaisserai pas à répondre et de toute façon, cucurrucucu paloma !,  c’est légal. »

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

2 pensées sur “« Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous et que ça finisse. »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield Anti-Spam