MICHEL ONFRAY : 0 , INNA SHEVCHENKO : 1

OnFray-ShevchenkoAprès l’horreur du vendredi 13 novembre, oublions rapidement les propos tordus (ah ce mauvais tweet du 14 novembre… ) puis ambigus, mais toujours sentencieux, de notre philosophe-en-colère-national-mais-victime-des-medias (dans le genre stressé et dans l’erreur, je le préfère encore à Fienkelkraut… ). Mais enfin tout de même. Au mieux, ce n’est pas à la hauteur, au pire c’est bien pire… Pour quelqu’un qui veut scruter les faits et rien que les faits, on frôle l’aveuglement historique. Tant pis, ni dieu, ni maîtres, vous dis-je et repète-je.

Par contre, je découvre dans le Huff Post, cet article lumineux de Inna Shevchenko, l’activiste des Femen. Curieux ,mais peu sceptique, je lis ce qu’elle écrit avec une admiration grandissante. En bon macho, je n’avais pas bien pris la mesure de  cette femme. Mes excuses, je porterais désormais plus d’attention à ses propos. Je ne veux pas me substituer au Huff Post. Je ne copie donc ci-dessous qu’un extrait de son article que je vous invite à le lire en entier et faire circuler bien sûr si affinités.

Il n’est pas temps de défendre les religions, mais de défendre l’humanité.

(…) Ce que l’EI appelle la capitale « des abominations et de la perversion » dans son communiqué de revendication des attentats m’a appris à penser et à analyser, à être fière de nos libertés et à les défendre sans compromis. Ce sont la liberté et les valeurs qu’incarne Paris qui ont été attaquées. Si c’est une guerre, comme l’a déclaré le Président Français, c’est une guerre idéologique. C’est une guerre pour défendre nos valeurs libérales menacées. Mais les commandants en chef de cette guerre ne sont pas ceux qui décident d’intensifier les bombardements en Syrie, augmentant probablement les risques de toucher les populations civiles locales, ils ne sont pas ceux qui commercent avec l’Arabie Saoudite mère patrie du Wahhabisme (dont l’EI s’inspire), ils ne sont pas ceux qui dirigent le commerce international d’armes ou ceux qui collaborent avec le Kremlin plutôt que de soutenir les Kurdes. Ceux qui dirigent cette guerre idéologique contre l’Etat Islamique sont les civils – nous. Alors que j’écris à la terrasse d’un petit café du 4e arrondissement, le même type d’endroit que ceux visés vendredi, le silence autour de moi m’assourdit. J’ai envie de crier que les commandants en chefs de cette guerre idéologique sont les amoureux de la démocratie, les libre-penseurs, les laïques, les athées, les gens de gauche, et surtout les musulmans. (…)   Inna Shevchenko.

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

1 pensée sur “MICHEL ONFRAY : 0 , INNA SHEVCHENKO : 1”

  1. Je l’ai lu, admirative aussi mais un peu partagée sur la notion de guerre idéologique. Mais je crois que qui a vécu à l’est sait peut-être lire les évènements mieux que nous qui n’avons pas d’expérience du totalitarisme. Quant à Onfray … faut-il encoe s’en préocupper ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield Anti-Spam