J’fonce. (André Minvielle)

André Minvielle : Chanteur, batteur, scatteur, rappeur, rime-ailleurs, vocalchimiste de Gascogne. Parolier de l’ineffable « Flambée Montalbanaise » du génial Gus Viseur.

J’fonce.

Petit, peut-on improviser sa vie en mêm’temps qu’vivre son improvisation ? (bis)

Petit, peut-on vivre sans improvisation ?

Pensable, est-ce ?

Pensa, Sancho…

Non mais, petit peut-on vivables certes, en quelque sorte, on improvis’tout l’temps, sans l’savoir, sans y penser, sans penser s’en passer en passant.

Il n’y a qu’un pas à le dire.

Le dire c’est le vivre, à l’instant je l’entends, ça va, ça vient de loin, ça sert de près, c’est frais, ça sourd, ça décap’ de fond en comble, c’est un comble ça remplit d’suite, c’est sans issue, c’est un essai, c’est imparfait, c’est à refaire.

Ca perd ces verres ou cadres, ça déborde par les ailes, ça zèle du désir. C’est autre chose que désert, des îles, des illusions, c’est pluriel en chair, c’est cher on y persévère.

Ca fout dans l’noir, ça panic hic et nunc à l’abordage; ça joue sans âge, ça s’engage, ça dégage, ça file des gages, des dettes, des rages de dents, des files d’attente, des chutes, des rechutes, des petits riens, des grands sauts dans l’inconnu, dans l’implacable, intarissable, c’est mouvant mourant courant giclant d’air en couchant bas ça tarabuste débusque décarcasse ce corps qui va suivre ses propres idées car « mon corps n’a pas les mêmes idées que moi » dixit Roland Barthes.

Au plaisir du prétexte, contenu contenant, y a toujours un manche, à défaut de poignées, d’amour, de porte, de clé, de sol, d’abstrait pour trait, concret ou dépassé.

Contractuel, réel, virtuel, sexuel, intellectuel, actuel et manuel, pas de manuscrit, pas de révélé, pas de … vérité… de télé… de regrets de panacée, assez c’est jamais gagné ni prêté, c’est à voler, c’est à prêter, à répéter avec ou sans partitions, sans additions, sans papiers, sans frontières c’est de toutes les couleurs, la vie nous en fait voir alors !

Nouvelle galette qui vient de sortir :vlcsnap-2016-09-16-23h16m20s229_1474060890

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield Anti-Spam