A propos d’Isis et de son calife, de l’art, de la Mésopotamie et de l’histoire.

1404706153423Le calife des ténèbres, de la haine et du chaos, Abu Bakr al-Baghdadi dont la soif de pouvoir, de sang, d’argent et gloire auprès des imbéciles est sans limite, s’en prend tout naturellement aux trésors de l’histoire Mésopotamienne conservés dans le musée d’archéologie de Mossoul, désormais occupé par ses hommes en armes. Ce qui ne sera pas détruit pour l’exemple comme « fausses idoles » ( restes de bas reliefs avec représentations d’Assurbanipal entre autres, cf. le destin des Buddhas de Bamyan en Afghanistan…) sera bien entendu pillé et monnayé à l’étranger auprès des prédateurs du marché de l’art international.  Antiquités des temps bibliques contre caisses de Kalashnikovs et pickups Toyota.  The Guardian révèle preuve à l’appui qu’Isis s’est déjà emparé en Syrie de plusieurs millions de dollars d’antiquités. Bref, le tableau est assez sombre dans le Croissant Fertile, berceau de la civilisation…

Excellent papier (in english) sur ce sujet de Christopher Dickey.

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield