Faust plombé par la bande son.

5 2

Revu en projection le magnifique Faust de Murnau (1926). Version restaurée. Un plaisir attendu, mais hélas lourdement gâché par l’assommante musique de Galeshka Moravioff jouée sur un synthétiseur récupéré chez Emmaüs. Une musique bavarde et sans inspiration, prétentieuse, redondante avec l’image dans ses allusions expressionnistes scolaires et appuyées, un son grinçant désagréable et comme le film dure 1h43, et qu’il n’y a pas une seule pause dans le supplice, on en prend pour 1h43, non stop. Migraine probable pour les plus vulnérables.

Pour ceux que cela intéresse, Galeshka Moravioff est Directeur- Fondateur de la Société de Production et de Distribution « Films sans Frontières » qui distribue le film. Galeshka Moravioff est également pianiste-compositeur et réalisateur. Enfin il est Docteur en Ethnologie depuis 1980 – Université Paris VII Jussieu. Pour couronner le tout il est le patron de la salle César (et de celle des Variétés) à Marseille où est diffusé le film.

C’est donc un type tout à fait épatant et suis certain qu’il sait également faire la cuisine, jouer au Mahjong et rouler les pétards d’une seule main.

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield