DYSTOPIES BANALISEES

Rumi_Josephs1

Dystopie : utopie virant au cauchemar ou contre-utopie. Le meilleur des mondes de Aldous Huxley, 1984 de George Orwell , Fahrenheit 451 de Ray Bradbury sont des dystopies.

Mais le quotidien autour de nous, au-delà des omniprésents  dispositifs de surveillance, présente aussi à la vue des signes inquiétants d’horreurs banalisées auxquels nous nous sommes résignés ou pire, que nous ne percevons même plus comme tels.

Mark Fisher maître de conférence  en Cultures Visuelles de la Goldsmith University de Londres a démarré un groupe Facebook pour recenser les signes visuels de ces dystopies ordinaires qui nous entourent. (documentation via Dangerous minds, Island of Terror)IMG_20120803_114600 IMG_20120708_111618 IMG_20121022_114332 Simon_Keble1_465Helen_Darby1_465David_Yates2_465Andrew_Osborne1

 

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield