BEAUTE CONGO 1926-2015 jusqu’au 10 janvier 2016 à la Fondation Cartier

Coups de foudre à répétition à la Fondation Cartier pour les oeuvres des Précurseurs (Albert et Antoinette Lubaki), l’Ecole d’Elisabethville avec l’éblouissant Mwenze Kibwanga et les formidables sculptures de Bodys Isek Kingelez et Rigobert Nimi. Magnifiques photos de Jean Depara.

Les belles toiles de Cheri Samba ne sont pas vraiment une découverte, ni celles des « Populaires » des années 70 et 80 où je trouve les influences de la pop culture occidentale un peu trop évidentes. La jeune génération kinoise présentée à la Fondation Cartier renvoie comme tant d’autres jeunes artistes dans le monde quelques éclats maniérés et couleur locale mais sans surprise de la « culture » mondialisée. N’émergent vraiment par leur singularité et leur intensité silencieuse que les magnifiques photos de Kiripi Katembo, récemment disparu.

Mwenze Kibwanga. 1954
Mwenze Kibwanga. 1954
Jean Depara. Un Bill (cow boy de Kinshasa dans les années 55-65)
Jean Depara. Un Bill (cow boy de Kinshasa dans les années 55-65)

Share

Auteur : L'homme à la cloche

"La question que les temps veules posent est bien: qu'est-ce qui résiste? Qu'est-ce qui résiste au marché, aux médias, à la peur, au cynisme, à la bêtise, à l'indignité?" Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield Anti-Spam